Retour à la liste

Soutenances thèse

12/10/2017

Gérer les tensions organisationnelles dans un monde hybride : la conciliation en médecine nucléaire

La thèse porte sur les tensions organisationnelles ainsi que sur les modes de traitement de ces tensions à partir de l'étude des contradictions inhérentes au travail dans le secteur de la médecine nucléaire. En effet, les professionnels de santé de médecine nucléaire sont amenés à soigner le patient tout en se protégeant des expositions aux « faibles doses » de radioactivité pour lesquels les risques ne sont pas avérés. Le travail en médecine nucléaire revient à gérer conjointement deux logiques hétérogènes et potentiellement contradictoires que sont, d'une part, le soin en tant qu'activité de cure et de care et, d'autre part, la radioprotection qui se fonde sur un certain nombre de procédures et de dispositifs opérationnels. La médecine nucléaire s'apparente à un monde hybride dans lequel coexistent les mondes du soin et de la radioprotection. L'hybridation apparaît comme une source de contradictions qui appellent la mise en œuvre de modes de gestion des tensions. Nous appréhendons alors la gestion des tensions sous l'angle de la conciliation des logiques et posons la problématique suivante : comment gérer les tensions organisationnelles par la conciliation dans le monde de la médecine nucléaire ? Pour répondre à cette question, nous nous appuyons sur une étude de cas composée de deux unités de médecine nucléaire d'un Centre Hospitalier Universitaire. Nous adoptons une méthodologie qualitative combinant observations et entretiens en nous focalisant sur l'activité de travail des professionnels de santé. Les résultats permettent l'identification des tensions dans un contexte d'incertitude ainsi que des stratégies de conciliation mises en œuvre en réponse aux tensions. La thèse contribue ainsi à l'analyse de la gestion des tensions organisationnelles à travers la notion de conciliation permettant de dépasser l'opposition entre résolution et entretien des tensions.

Romain LONCEINT - romain.lonceint@laposte.net

Lieu de la soutenanceIMT Atlantique, Campus de Nantes

Date de la soutenance07/11/2017

Directeur de thèseBénédicte GEFFROY (Professeure de l’Institut Mines-Télécom, IMT Atlantique)

Mots clésTensions organisationnelles, Monde hybride, Conciliation, Médecine nucléaire, Risque professionnel