Retour à la liste

Soutenances thèse

10/01/2018

La fabrication d'un contexte institutionnel favorable à la confiance inter-organisationnelle au sein d'une méta-organisation. Etude de deux clusters des industries culturelles et créatives en France et au Canada.

Cette recherche porte sur la construction d’un contexte institutionnel favorable à la confiance dans les relations inter-organisationnelles, et cela dans le cadre de la gouvernance des méta-organisations que sont les clusters. À l’encontre de la perspective relationnelle, dominante en sciences de gestion, nous adoptons une perspective inspirée du courant néo-institutionnel. À ce jour, la littérature n’a pas analysé de manière systématique les pratiques par lesquelles les acteurs cherchent à modifier ou à maintenir les bases institutionnelles de la confiance. L’objectif de la recherche est alors de comprendre comment les acteurs qui prennent part à la gouvernance d’une méta-organisation interviennent-ils dans l’émergence et le maintien d’un contexte institutionnel favorable à la confiance dans les relations inter-organisationnelles. Notre recherche adopte une posture interprétativiste, avec une démarche d’exploration hybride. Nous avons réalisé des études de cas multiples encastrés de deux clusters des industries culturelles et créatives, en France et au Canada. Les données ont été collectées au travers d’entretiens semi-directifs (n=33), inspirés de la technique de l’incident critique. Le traitement des données a suivi l’analyse de contenu thématique. Pour le cas français, nous avons mis en lumière les difficultés de confiance inhérentes à l’émergence du cluster sous l’impulsion exogène d’une structure publique et la domination historique de la filière de l’audiovisuel. Un travail postérieur de certains acteurs vise notamment à construire de nouvelles frontières avec l’inclusion de nouvelles filières, et comprend la recherche d’une conciliation entre les besoins économiques et l’esprit de la création artistique. Pour le cas canadien, nous avons mis en exergue la structuration initiale d’un climat peu propice à la confiance du fait d’une perception de traitements inéquitables des membres et d’un développement exogène (e.g. attraction de productions étrangères), malgré l’affichage d’un développement également endogène. Un travail postérieur cherche à institutionnaliser l’idée que le cluster agit dans l’intérêt de toute l’industrie (e.g. pratiques liées à l’équité). Nous soulignons aussi le travail antérieur d’institutionnalisation de l’idée d’un cluster « industry driven » (e.g. capitalisation sur la participation de M. Porter). Enfin, nous proposons un cadre conceptuel pour analyser les pratiques de création et de maintien d’un contexte institutionnel favorable à la confiance dans les relations inter-organisationnelles, dans le cadre d’une perspective structurationniste (relation récursive institutions/action). Nous distinguons différentes dimensions du contexte (du plus au moins spécifique à la relation considérée), ainsi que deux types de pratiques : celles « d’activation » par lesquelles les acteurs font intentionnellement appel à des éléments institutionnels jugés pertinents vis-à-vis de la confiance par rapport à cette interaction ; et celles de « structuration », par lesquelles les acteurs structurent progressivement les bases institutionnelles de la confiance pour des interactions, actuelles et futures. En conclusion, nous proposons des éléments pour penser une « compétence liée à la confiance » (« trust competence »), comme étant une capacité qui concerne le déploiement, dans une manière perçue comme authentique, de comportements liés à la confiance et jugés appropriés vis-à-vis du rôle de l’acteur dans un contexte institutionnel donné.

Juan David Pinzon Correa - jd.pinzoncorrea@gmail.com

Lieu de la soutenance21 rue Gaston de Saporta, 13100, Aix en Provence Amphithéâtre Zyromski

Date de la soutenance07/12/2017

Directeur de thèseClaude ROCHET

Mots clésConfiance, théorie néo-institutionnelle, travail institutionnel, relations inter-organisationnelles, méta-organisations, clusters