Retour à la liste

Soutenances thèse

18/06/2019

Effets dynamiques des facteurs institutionnels et du Business Model sur les performances des sociétés non-financières cotées sur la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM)

L’objectif de cette thèse est de déterminer les effets des facteurs institutionnels et du Business Model des sociétés non-financières cotées sur la BRVM sur leurs performances. En utilisant les estimateurs dynamiques LSDVC et GMM sur les données de panel de 26 sociétés cotées sur la période de 2000 à 2014, plusieurs résultats sont obtenus. Les résultats montrent que les pratiques de gouvernance adoptées par ces sociétés sont dépendantes de la protection des investisseurs et, la concentration de l’actionnariat constitue une réponse à une faible protection des investisseurs. Les résultats indiquent aussi un effet négatif et significatif de la séparation des fonctions de Directeur et de Président du Conseil d’Administration sur les performances et confirment ainsi la théorie stewardship. L’adoption d’une forme bicamérale de conseil d’administration affecte négativement la performance opérationnelle et positivement la performance boursière. La concentration de l’actionnariat a un effet positif sur les performances opérationnelle et boursière. La présence d’investisseurs financiers et institutionnels affecte positivement la performance opérationnelle de ces sociétés et modère négativement la relation positive entre la concentration de l’actionnariat et leurs performances opérationnelle et boursière. Plus ces sociétés tendent à être transparentes, plus leur performance opérationnelle augmente. Les résultats postulent également que l’indice global de gouvernance assure un rôle de médiation totale entre la protection des investisseurs et les performances. Le Business Model (innovation, complémentarité output et comptabilité d’intention) des sociétés affecte positivement les performances et joue un rôle de médiation partielle entre les pratiques globales de gouvernance et la performance opérationnelle. Q de Tobin ne serait pas la meilleure mesure du choix des investisseurs à la lecture du Business Model publié par les sociétés. Cette thèse plaide à la non-généralisation de toutes les pratiques de gouvernance à tous les marchés boursiers en Afrique comme certaines études tendent à le faire.

Babarindé René ADEROMOU - adebarene@gmail.com

Lieu de la soutenanceUniversité Cheickh Anta Diop de Dakar, Sénégal

Date de la soutenance08/06/2019

Directeur de thèseMahmoudou Bocar SALL

Mots clésGouvernance d’entreprise - Protection des investisseurs - Business Model - Société non financière cotée - Performances