Retour à la liste

Appels à communications

15/12/2019

L'acceptabilité sociale: une question de démocratie participative?

Dans quelle mesure et sous quelles formes le dialogue sociétal et en particulier les instances participatives de démocratie intermédiaire influencent-ils les trajectoires de l’acceptabilité sociale ? C’est la question à laquelle propose de répondre ce numéro spécial de la Revue Internationale de psychosociologie et de comportements organisationnels. Le débat sur l’acceptabilité sociale a émergé alors que des projets et des décisions, privés comme publics, font l’objet d’une contestation grandissante aux niveaux local, national et parfois international. Issue de la controverse, l’acceptabilité sociale traduit le jugement des populations à propos des politiques ou des projets proposés par les décideurs et les promoteurs. Ce jugement populaire est tributaire d’un processus de construction sociale à travers lequel sont formulées des solutions de remplacement face à une situation donnée. Mais ce jugement est dynamique et peut se transformer au gré des débats sociétaux, des enjeux et de l’évolution des valeurs dont il est l’incarnation. Dans cette perspective, l’acceptabilité sociale ne saurait être confinée à la gestion judicieuse d’un projet ou à l’implantation d’une politique au moment de sa promotion ou de son lancement. En effet, les entrepreneurs doivent prendre acte de la manière dont le progrès est envisagé par les acteurs sociétaux tandis que les décideurs publics ne peuvent plus se contenter de mobiliser le processus de démocratie représentative. En ce sens, les décideurs espèrent parfois canaliser cette dynamique en recourant à des instances de dialogue sociétal dans le cadre d’une démocratie de plus en plus participative. Mais ces instances (que nous qualifions d’instances participatives de démocratie intermédiaire) ne peuvent alors plus jouer le rôle pacificateur qu’on leur prête, car elles demeurent des lieux de débats où s’affrontent des visions du monde qui devront, ultimement, faire l’objet d’arbitrages. Ce numéro spécial vise à resituer les enjeux de l’acceptabilité sociale dans le cadre d’une réflexion sur les modalités de la démocratie participative et l’action des mouvements sociaux ainsi que sur la vision du progrès et du collectif. Il s’agit de saisir comment s’articulent les débats et les conflits sociétaux à l’occasion du lancement de projets industriels et de politiques publiques, et d’évaluer le potentiel et les défis des instances démocratiques intermédiaires à construire des compromis qui se projettent dans une vision d’avenir du développement.

Alice Friser - alice.friser@uqo.ca