Appels à communication

La Décarbonation, un Enjeu Sociétal : Conformité ou Stratégie ?

Date limite de soumission : 15/03/2024

L’objectif de l’Union Européenne de neutralité carbone en 20501 impose de nouveaux défis sociétaux (e.g., énergie, bâtiment, finance, mobilité, industrie). Les organisations commencent d’ores et déjà à intégrer dans leurs stratégies des plans d’actions pour répondre à un tel (passant par la réduction ou la compensation de leurs émissions de CO2), quitte à refondre leurs modèles économiques. Des solutions techniques existent, dont certaines seront de rupture (e.g., technologie de l’hydrogène, recyclage du CO2) mais des freins subsistent au-delà des volontés exprimées (Criqui et Tutenuit, 2015).

C’est vers la philosophie qu’il nous faut nous tourner pour que la tension entre normes et stratégie soit explicitée (Picavet, 2017). Pourtant, les exigences réglementaires, les demandes des parties prenantes et l’expression des valeurs individuelles ou organisationnelles se font croissantes. Toutes trois relèvent en effet d’une forme de normativité : une conformité aux lois d’abord, l’impératif d’inclure les parties prenantes dans le management ensuite, et un besoin d’attention aux convictions qui fondent le collectif organisationnel enfin.

La responsabilité sociétale, renouvelée par les enjeux actuels de décarbonation, n’échappe donc pas à cette tension entre une mise en conformité aux normes en vigueur (qu’elles soient réglementaires, sociétales ou personnelles, au niveau individuel comme organisationnel) et un volontarisme qui serait transformé en stratégie dépassant les seules normes. Cette tension est exacerbée notamment lorsque l’efficacité des normes est questionnée, en dépit de travaux récents plaidant en leur faveur (e.g., Changwony et Kyiu, 2023).

Néanmoins, la tension n’est cependant pas toujours une opposition : un continuum peut exister, la stratégie pouvant être indépendante des normes ou à l’inverse se fonder sur elles (e.g., Massari et Giannoccaro, 2023). Des stratégies peuvent également être mises en place pour gérer les normes (e.g., Rysman et al., 2020), les adapter, s’en emparer ou au contraire les contourner.

Cet appel renoue ainsi avec les dimensions de la théorie des parties prenantes, qui oscille entre approches instrumentale et normative, autrement dit entre stratégie et normativité (Sachs et Kujala, 2021), sans qu’elle ne soit pour autant la théorie imposée pour répondre à cet appel. Ce numéro spécial de la revue Vie & Sciences de l’Entreprise s’adresse en effet aux chercheurs dont les travaux s’intéressent aux enjeux et stratégies de décarbonation des organisations, y compris en contextes spécifiques, publics et non-lucratifs.

 

La liste des thèmes possibles, non exhaustive, pour ce numéro spécial est la suivante :

  • Impacts des réglementations (hard et soft law) dédiées à la responsabilité sociétale sur les organisations au-travers du prisme de la décarbonation
  • Gouvernance et décarbonation
  • La transition énergétique et les énergies renouvelables
  • Management et gouvernance des risques liés à la (non-)conformité bas carbone
  • Décarbonation des activités et des organisations : industrie, transport, agriculture, finance…
  • La neutralité carbone
  • Finance carbone et gestion financière de la décarbonation
  • Business and corporate strategies face à la decarbonation
  • Enjeux sociaux de la responsabilité sociétale : télétravail, dialogue social, etc.
  • Innovation durable lié à la décarbonation
  • ESG, labels et reporting extra-financiers (taxonomie verte de l’Union européenne, etc.)
  • L’acceptabilité des projets de décarbonation
  • Nomenclatures, référentiels, codes dédiés à la responsabilité sociétale
Contact :

Les articles sont à soumettre au plus tard le 15 mars 2024 aux adresses mails suivantes : lhouanti@em-normandie.fr
guillaume.plaisance@u-bordeaux.fr

Partager :

Membre du réseau FNEGE

23 janvier 2024

Formation FNEGE : Former à la santé au travail par le jeu : c’est possible !

Actualités Réseau
28 février 2024

Esdes : Nathalie Bertin Boussu est nommée directrice de la transition écologique et sociale

26 février 2024

Impacts de l’Intelligence Artificielle sur le management et développement des réseaux de franchise : menaces et opportunités

Abonnez-vous à notre newsletter !

(*) Champs obligatoires