Evènements

« Croissance externe : la grande ambition des petites et moyennes entreprises »

Paris

18/10/2022

Hybride

Descriptif Evènement
Après la sortie officielle de la nouvelle étude de Bpifrance Le Lab « Croissance externe : la grande ambition des petites et moyennes entreprises » réalisée en partenariat avec France Invest : La croissance externe des PME : des entreprises aux grandes ambitions (lelab.bpifrance.fr), Bpifrance Le Lab organise un évènement pour présenter les principaux résultats de l’étude, mardi 18 octobre, de 8h00 à 10h00, à l’Auditorium Bpifrance, au 8 boulevard Haussmann, 75009 Paris.
Pour bon nombre de dirigeants de PME-ETI, l’atteinte d’une « taille critique » est un objectif stratégique de premier ordre. En augmentant leur chiffre d’affaires, et le nombre de leurs salariés, ces entreprises ambitionnent d’améliorer leur compétitivité grâce à plusieurs leviers : économie d’échelle, démultiplication de leur force de frappe, mais aussi renforcement de leur pouvoir de négociation, de leurs effets d’apprentissage, de leur réseau et de leur attractivité globale.
La croissance apparaît alors comme indispensable pour tous les chefs d’entreprise soucieux de la pérennité et de la performance à long terme de leur société. Dans un contexte de concurrence toujours plus âpre, les stratégiques d’acquisition d’entreprise jouent un rôle décisif d’accélérateur. Leur précédente étude Acquérir pour bondir, la croissance externe au service de la transformation des entreprises (2015), observait déjà que la croissance externe, loin de se substituer à la croissance organique, jouait un rôle d’accélérateur.
Aussi, où en est cet accélérateur en 2022 ? Dans quelle mesure les PME y ont-elles eu recours depuis cinq ans ? Et comment se projettent-elles dans les cinq années à venir ?
Pour répondre à ces questions, une enquête a été menée auprès de 668 dirigeants de PME (entre 10 et 250 salariés) et des entretiens auprès de dirigeants et d’acteurs connaissant bien les opérations de rachat d’entreprises (avocats, investisseurs, etc.). Tous les dirigeants ont été invités à répondre, y compris les réfractaires aux opérations de rachat. Lors de la réalisation de l’enquête en avril 2022, plusieurs éléments (guerre en Ukraine, problèmes d’approvisionnements post Covid-19, inflation, difficultés de recrutement exacerbées) constituaient des raisons de suspendre des projets d’investissement, en particulier des projets réputés risqués.
Les résultats sont très au-dessus des anticipations. Un marché sous les radars est observé, peu médiatique contrairement aux grosses opérations de M&A, mais très dynamique, avec des dirigeants ambitieux. Par exemple, huit dirigeants sur dix nous répondent avoir envisagé de mener une opération de croissance externe dans les cinq années passées. Un sur trois est allé jusqu’au bout. Les raisons de cet écart sont nombreuses comme le montre la seconde partie de l’étude.

Membre du réseau FNEGE

07 décembre 2022

14ème édition du Prix académique Syntec Conseil de la Recherche en Management

Actualités Réseau

08 décembre 2022

Numéro spécial « L’intelligence économique en Afrique(s) »

08 décembre 2022

GEM&L Call for papers 2023 Conference