Offres d'emplois
contrat doctoral

Sciences de gestion

Date : 23/06/2022

Contrat doctoral

Centre Scientifique et Technique du Bâtiment et Ecole des Mines de Paris
Paris et Champs-sur-Marne
Partager cette offre
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Présentation de l'établissement :

La localisation du poste sera au CSTB (Champs sur Marne, Seine et Marne) et à l’Ecole des Mines de Paris (Paris 6ème). L’étudiant(e) sera rattaché(e) à l’Ecole Doctorale SDOSE (https://edd.dauphine.fr/).

Le centre de recherche en sciences de gestion de MINES ParisTech fait partie de l’institut interdisciplinaire de l’innovation i3, Unité Mixte de Recherche CNRS 9217. Ses recherches portent sur le management de l’innovation et de la conception, l’économie circulaire et la RSE, la gouvernance de l’entreprise et la logistique (https://www.minesparis.psl.eu/Recherche/Centres-de-recherche/Centre-de-gestion-scientifique-CGS/).

Le CSTB, Centre Scientifique et Technique du Bâtiment, est un établissement public au service de l’innovation dans le bâtiment. Il exerce quatre activités clés : la recherche et expertise, l’évaluation, la certification et la diffusion des connaissances, organisées pour répondre aux enjeux de la transition énergétique dans le monde de la construction. Son champ de compétence couvre les produits de construction, les bâtiments et leur intégration dans les quartiers et les villes. Avec plus de 900 salariés, ses filiales et ses réseaux de partenaires nationaux, européens et internationaux, le groupe CSTB est au service de l’ensemble des parties prenantes de la construction pour faire progresser la qualité et la sécurité des bâtiments. Le CSTB est fortement impliqué dans l’accompagnement aux acteurs publics et privés pour le développement de l’écoconception et de l’économie circulaire pour le bâtiment.

Description du poste :

Le contrat doctoral sera financé 3 ans par le CSTB. Le début du contrat est envisagé entre octobre et novembre 2022.

La proposition de thèse a pour titre : Du produit au service : stratégies circulaires des industriels du bâtiment et impacts sur les acteurs de l’environnement bâti.

L’objectif général du travail doctoral sera d’examiner comment le passage chez les industriels du bâtiment d’un modèle d’affaires basé sur un produit à celui centré sur un service impacte l’ensemble de la chaîne d’acteurs.

Le premier objectif sera de définir ce concept de « produit en tant que service » (Product-Service System). Sur cette base, il conviendra d’examiner comment ce modèle s’est déjà développé dans les industries manufacturières en lien ou non avec le bâtiment (si une spécificité bâtiment existe, elle sera mise en avant), de montrer comment ces modèles d’affaires basés sur cette notion de PSS répondent mieux aux objectifs de développement durable et de s’interroger sur la modification de la répartition de la valeur ajoutée que cela engendre. Les blocages potentiels notamment au sein des entreprises qui basculent vers ce modèle (par exemple l’opposition entre les départements de vente et de location) mais aussi en externe auprès des fournisseurs, seront mis en avant. Les segments de marché les plus concernés par ces évolutions seront également identifiés. Le haut de gamme qui propose déjà une offre de qualité pourrait être plus adapté.

Le second objectif sera de repérer les conditions de développement de ces nouveaux modèles d’affaires du type « produit en tant que service » dans le bâtiment. Le bâtiment est un secteur très réglementé avec un jeu d’acteurs complexe où la bonne gestion des interfaces est à la base de la réussite d’un projet. Il s’agira dans ce contexte d’examiner les effets de dépendance au passé et les leviers à actionner pour accélérer cette mutation vers de nouveaux modèles circulaires. Il semble par exemple que la numérisation et la préfabrication qui tardent à s’imposer dans le bâtiment vont de pair avec le développement de ces modèles circulaires.

Le troisième objectif sera davantage prospectif. Sur la base des résultats précédents, il s’agira d’envisager le cadre institutionnel qui pourrait faciliter le basculement vers l’économie circulaire. Ces nouvelles approches posent des questions d’assurance, d’évolution des métiers des acteurs et donc de formation. Par exemple, certains nouveaux produits nécessitent une évolution des pratiques du chantier. Dans le passé, ce fut le cas avec la plaque de plâtre dont l’adoption et la diffusion reposèrent sur l’arrivée d’un nouveau métier : les plaquistes. Le rôle du CSTB dans ce nouveau contexte sera également examiné.

Profil recherché / Compétences requises

Titulaire d’un master en sciences de gestion, voie recherche, d’un master en économie ou d’un diplôme d’ingénieur avec équivalence du grade de master (avec une formation à la recherche), le ou la candidat(e) devra disposer de bases solides en management, et méthodologies de la recherche.

Documents à transmettre

La candidature devra comporter :

  • un CV détaillé
  • une lettre de motivation
  • les relevés de notes de Master 1 et 2
  • deux lettres de recommandation.

Contact :

Les candidatures doivent être envoyées à :

Franck AGGERI, Professeur de management à MINES ParisTech, responsable de la formation doctorale en sciences de gestion et co-responsable de la chaire Mines Urbaines : franck.aggeri@mines-paristech.fr

Frédéric BOUGRAIN, chercheur à la Direction Economie et Ressources du CSTB : frederic.bougrain@cstb.fr

Partager cette offre
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Publier une offre d'emploi

Offres récentes

EDC PARIS BUSINESS SCHOOL