Publication FNEGE

La transformation numérique des écoles de management

Type : Études
Année de publication : 2018
Auteur(s) : BOUGHZALA Imed, DUDEZERT Aurélie

En quelques décennies, les technologies numériques se sont imposées dans nos vies et dans les organisations. Les capacités de traitement et d’analyse de l’information qu’elles offrent ouvrent de formidables opportunités dans les organisations, ceci dans tous les domaines : elles permettent de réduire les coûts, de créer un nouveau dialogue avec les clients, de rendre plus efficaces les organisations… Depuis les années 1980, les organisations se sont transformées pour intégrer dans leurs processus de travail les ordinateurs et les technologies de l’information et de la communication. Ce qui est nouveau dans le phénomène actuel tient en deux points : des technologies de l’information qui sont à portée de main de chacun d’entre nous et la capacité de gérer de nouvelles données.

Les technologies digitales sont très faciles à prendre en main pour chacun d’entre nous. Alors que jusque dans les années 2008, pour utiliser une technologie de l’information il fallait connaître un minimum d’informatique, aujourd’hui les tablettes, smartphones et autres montres connectées nous offrent des possibilités d’accès et de traitement de l’information quasi-intuitives. Ces technologies sont pensées pour leurs usages. La prise en main de la grande majorité des technologies de l’information actuelles est intuitive et simple. L’arrivée des casques de réalité virtuelle ou de robots « compagnons de vie » dans les foyers au courant des cinq prochaines années devrait encore renforcer cette facilité d’usage et d’interactions avec les technologies de l’information. Le changement est donc significatif.

Le second changement majeur est la capacité qu’offrent ces outils d’exploiter des données nouvelles. Après les données de gestion (commandes, comptes…), les données de collaboration ont été les premières à être gérées : qui travaille avec qui et comment ? Via les emails, les chats, les outils de travail collaboratifs, on a progressivement appris à identifier ces flux d’information et on a outillé les acteurs pour mieux gérer ces flux. L’arrivée des réseaux sociaux et des algorithmes associés a ensuite permis de la même manière de gérer des données sur le sentiment/ressenti des acteurs : qui connaît qui ? Qui aime qui ? Qui aime quoi ? Le like et l’émoticône devenant des outils de gestion de ces flux d’information. Plus récemment, les flux d’information intimes, corporels et de comportement sont pris en charge par les technologies. Des informations sur le sommeil, le rythme cardiaque, l’apport nutritionnel, l’exercice physique sont ainsi gérées par des applications spécifiques, ouvrant la voie à une future gestion des flux d’information dits d’émotion. Cette capacité à gérer de nouvelles données bouleverse notre environnement. Elle offre de nouvelles opportunités d’action pour les organisations.

La transformation digitale c’est l’exploration et l’exploitation de ces nouvelles opportunités offertes par les technologies numériques par les organisations. Elle conduit à une transformation globale des organisations (proposition de valeur, process, relations client…) via un processus de changement radical ou incrémental.
Comme toutes les organisations, les écoles de management sont amenées à explorer ces nouvelles opportunités pour faire évoluer leurs offres de formation, leurs pratiques pédagogiques, leurs pratiques de recherche, leurs modes d’organisation et leurs Business Models.

Cette étude est coordonnée par :

  • Aurélie DUDEZERT, Professeur à l’Université Paris Sub
  • Imed BOUGHZALA, Professeur à l’MT – Telecom EM
Partager :
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Membre du réseau FNEGE

05 juin 2023

Conférence et cérémonie de remise des prix FNEGE

Actualités Réseau

30 mai 2023

Isabelle Dreno nommée DGA en charge des ressources et de l’accompagnement de la transformation de l’Essca

30 mai 2023

ESCP Business school : Léon Laulusa, DGA, est nommé directeur général par le CA à compter du 1er juin 2023