Classement des revues

Préambule

Le Collège Scientifique réuni par la FNEGE regroupe toutes les Associations savantes en sciences de gestion, représentant l’ensemble de la communauté des chercheurs du domaine.

La liste des revues scientifiques présentée ci-dessus est soutenue de façon unanime par les 14 associations scientifiques de la discipline, avec la volonté partagée d’obtenir une catégorisation qui soit le reflet le plus exact possible de la spécificité des sciences de gestion. Ce soutien unanime de l’ensemble d’une communauté scientifique lui donne une forte légitimité.

Cette liste a vocation à servir de référence pour les chercheurs, les laboratoires et plus largement pour l’ensemble des institutions d’enseignement et de recherche en gestion. Bien que les articles scientifiques ne représentent pas le critère unique d’évaluation, les enjeux directs et indirects de cette classification des revues demeurent considérables, tant en termes quantitatifs (étant donné le nombre d’enseignants chercheurs et d’étudiants en sciences de gestion – un corps professoral très nombreux à l’Université et dans les Grandes Ecoles, près de 19 % des étudiants de l’enseignement supérieur) qu’en termes qualitatifs (incitation à la publication, carrières des enseignants chercheurs au sein des Grandes Ecoles et de l’Université, évaluation des laboratoires et équipes de recherche, rayonnement international, etc.).

Principes du classement

Le classement des revues par le Collège Scientifique de la FNEGE s’appuie sur des critères communs d’évaluation des revues, partagés par les associations scientifiques.

En premier lieu, un souci de qualité et de crédibilité scientifique, qui amène à exiger pour chaque revue un comité de lecture composé de collègues reconnus et une procédure d’évaluation rigoureuse en double aveugle. La liste de classement, propre aux sciences de gestion, a vocation à être publiée régulièrement par le Collège scientifique sur la base de dossiers reprenant les indices de qualité et s’assurant du parfait respect des principes établis en terme d’éthique, de transparence et de rigueur des processus de révision. Pour cette seconde version, la méthodologie utilisée a été complétée et enrichie. Cette seconde édition du classement sera revue dans trois ans, en 2016.

En deuxième lieu, l’établissement du classement à partir, non de jugements subjectifs, mais d’un ensemble d’éléments objectifs et, notamment pour les revues anglophones, de la reconnaissance internationale de la qualité de la revue, telle qu’elle est indiquée par sa place dans les classements établis par des organismes étrangers (EJL néerlandais, ABS anglais, VHB allemand, ABDC australien, Financial Times) et français (classement FNEGE de 2011, CNRS, AERES, Essec, HEC, etc.), par un ensemble d’indices bibliographiques (scores d’impact avec et sans autocitations, indice h, indice d’impact SJR). On constate d’ailleurs que ces classements et indices présentent une très forte cohérence, le premier facteur représentant 60% de la variance. C’est à partir de cet ensemble d’éléments d’évaluation que le Collège, réuni en session plénière, établit un classement final en tenant compte des spécificités de chaque champ disciplinaire et de chaque revue.

En troisième lieu, l’utilisation de critères différents pour les revues francophones, parce qu’elles sont de fait handicapées par leur absence de nombreux classements étrangers, et des bases de données servant de fondements aux indices bibliographiques. Les revues scientifiques francophones en sciences de gestion ont rempli une grille de critères jointe et ont été classées par le Collège scientifique en se fondant sur les réponses obtenues (voir les réponses reçues). 46 revues ont répondu et ont pu être ainsi examinées et classées au niveau équivalent en qualité aux revues anglophones. Le Collège Scientifique entend ainsi souligner l’importance de la langue de publication et, en particulier, la reconnaissance nécessaire des publications dans la langue du chercheur.

Valérie FOURCADE

TEL 01 44 29 93 72